Ensemble contre le travail infantile !

Table des matières

Aussi incroyable que cela puisse paraître, environ 168 millions d’enfants sont encore aujourd’hui victimes d’exploitation. C’est pourquoi l’Organisation Internationale du Travail a décidé d’instaurer cette journée mondiale pour sensibiliser à un problème qu’il est urgent d’éradiquer. Aujourd’hui, plus que jamais, unissons-nous contre le travail des enfants !

 

La situation de millions d’enfants  

Aujourd’hui, des millions d’enfants travaillent pour subvenir aux besoins de leur famille ou car simplement car ils sont contraints à accomplir un travail forcé contre leur gré. Et c’est ainsi que ces enfants perdent non seulement leur enfance, mais également la possibilité de poursuivre leur scolarité pour réaliser leurs rêves, le véritable chemin vers le progrès pour tout pays !

Ces enfants n’ont pas le temps d’aller à l’école, ni de jouer comme les autres enfants de leur âge. On ne leur a pas laissé l’opportunité d’être des enfants, une étape déterminante dans le développement personnel de toute personne. Plus de la moitié des jeunes enfants victimes du travail infantile sont exposés à des environnements dangereux, à des activités illégales et sont parfois même involontairement impliqués dans des conflits armés.

[mkd_blockquote text=”Toutefois il est inacceptable que les enfants soient contraints à des formes de travail dangereuses, qu’ils n’aillent pas à l’école et que leur santé et leur bien-être en soient altérés. Des mesures doivent être prises pour remédier à cette situation, notamment pour l’empêcher de se produire en premier lieu. – Susan Bissell, Directrice de la Protection de l’Enfance à l’UNICEF. ” title_tag=”h2″ width=””]

 

Contre le travail des enfants  

La lutte contre le travail des enfants fait partie des huit objectifs de développement durable des Nations Unies : “Prendre des mesures immédiates et efficaces pour éradiquer le travail forcé, mettre fin aux formes contemporaines d’esclavage et de traite des êtres humains, assurer l’interdiction et l’abolition des pires formes de travail infantile, y compris le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats, et, d’ici 2025, mettre un terme au travail des enfants sous toutes ses formes.”

De plus, cette année, l’Organisation Internationale du Travail (OIT) célèbre un siècle de lutte contre l’exploitation des enfants ainsi que la promotion de la justice sociale et du travail décent. La célébration de la Journée mondiale contre le travail des enfants permet aujourd’hui de faire le point sur les progrès accomplis à ce jour, mais surtout de déterminer les actions à mener pour le chemin qu’il reste à parcourir. L’instauration de cette journée mondiale vise également à nous faire comprendre que l’abolition du travail des enfants est l’affaire de tous et que nous devons tous encourager les gouvernements, syndicats, médias, écoles et l’ensemble de la société à prendre des initiatives pour trouver une solution à ce problème.

 

moneytrans-blog-ensemble-contre-le-travail-infantile-enfants

 

À cet égard, chacun peut se demander ce qu’il est possible de faire de manière individuelle. Amanda Martín, spécialiste de la protection de l’enfance de l’UNICEF au Pérou évoque quatre stratégies visant à éliminer le travail des enfants. Des stratégies auxquelles nous pouvons tous contribuer à petite échelle, en commençant par les appliquer dans notre propre environnement :

  • Réduire la pauvreté.
  • Donner accès à une éducation de qualité.
  • Donner un emploi de qualité aux adultes responsables d’enfants.
  • Éliminer les normes sociales qui légitiment le travail infantile.

Chaque enfant mérite une enfance heureuse, loin de toute forme de travail forcé qui les éloignent de leurs rêves. C’est pourquoi, aujourd’hui plus que jamais, unissons-nous contre le travail infantile !

 

#TheUnescapeRoom

Parfois, nous avons besoin de nous mettre à la place des autres pour mieux comprendre une situation et, à Moneytrans, nous nous engageons dans la lutte contre le travail infantile. C’est pourquoi nous souhaitons vous partager aujourd’hui cette action de sensibilisation contre l’exploitation des enfants. Rejoignez la cause !

 

 

Parce que le travail des enfants n’est pas un mythe. Car selon les chiffres de l’UNICEF, plus d’un quart des enfants qui travaillent dans des conditions dangereuses ont moins de 12 ans, il est de notre devoir d’agir pour changer les choses, pour donner à ces enfants l’enfance qu’ils méritent.

 


À Moneytrans, nous menons plusieurs projets en faveur de l’éducation des enfants car nous croyons fermement qu’un monde meilleur est possible. C’est pourquoi nous misons sur les valeurs humaines et sur le soutien des bonnes causes. Découvrez les actions que nous menons et N’HÉSITEZ PAS À REJOINDRE !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires