Pensez à tous les remarques que vous entendez tout au long de la journée sur les immigrants. Pensez à toutes les choses négatives que vous avez lu sur les réseaux ces derniers temps. Comptez. Combien de fois vous les a-t-on répétées ? Combien de fois les avez-vous répandues ? Ou mieux encore, combien de fois avez-vous vérifié que c’était véridique avant de diffuser une information ? #StopRumeurs

 

 

À l’occasion de la Journée Internationale pour l’Elimination de la Discrimination Raciale, à Moneytrans, nous souhaitons nous joindre à ceux qui luttent pour mettre fin aux rumeurs sur les immigrants et qui s’engagent pour une société plus inclusive. La base de la discrimination est la généralisation des stéréotypes, alors quoi de mieux qu’aujourd’hui pour montrer que les stéréotypes n’ont rien à voir avec la réalité ? Voici quelques-unes des fausses rumeurs sur les immigrants dont vous devez prendre conscience !

 

Santé

On dit que ce sont les immigrants qui saturent les systèmes de santé et qui en abusent. Cependant, des études menées par le Fonds Asile, Migration et Intégration de l’Union Européenne montrent que les étrangers se rendent moins souvent chez le médecin que les natifs. De plus, il faut garder à l’esprit que cette partie de la population contribue également à financer les systèmes de santé en payant les impôts sur les produits qu’ils achètent au quotidien. Par exemple, en Espagne, les immigrants représentent 6,5% des dépenses totales de santé alors qu’ils représentent 10% de la population résidente du pays.

 

Cohabitation

« Il y a trop d’immigrés » est une phrase que l’on a pu entendre dire à plusieurs reprises car au cours de la dernière décennie, l’idée que les pays ne peuvent pas se permettre de recevoir autant d’immigrants s’est renforcée. Mais, est-ce vrai ? Dans le cas de l’Espagne, la population a le sentiment que la communauté immigrante représente plus de 21,5% de la population, soit deux fois plus que le pourcentage réel. De plus, les immigrants contribuent positivement à la formation d’une société plus riche, plurielle et variée.

 

Emploi

Sur le sujet de l’emploi, il existe deux rumeurs. La première est celle que « les immigrants viennent pour commettre des délits et non pour travailler », une rumeur en contradiction avec la deuxième qui est « ils prennent nos emplois ». En ce qui concerne la première rumeur, il faut prendre en considération que les immigrants arrivent dans un pays d’accueil pour y commencer une vie meilleure, de sorte que le plus important pour eux lorsqu’ils arrivent est de trouver un emploi qui leur donne de la stabilité. D’autre part, en Espagne, cette communauté a tendance à accepter des jobs que la population espagnole ne veut pas et qui sont pourtant essentiels. Des études montrent également que le fait d’être immigrant augmente la probabilité d’être au chômage de 60%. Si l’on se penche sur l’Enquête sur la population active de 2017, sur plus de 20 millions de personnes travaillant en Espagne, seule une personne sur dix est étrangère. Paradoxalement, leur esprit d’entreprise a été bénéfique pour le monde entier.

 

Mariages mixtes 

Certaines croyances disent que beaucoup d’immigrants viennent en Espagne pour chercher un ou une partenaire dans le but d’obtenir les papiers. Toutefois, il n’existe pas de statistiques qui prouvent que ce schéma se répète systématiquement. En réalité, la preuve de l’amour des couples mixtes est l’augmentation progressive du nombre d’enfants nés en Espagne d’un parent étranger au moins. Cependant, s’il existe des chiffres qui montrent une augmentation du nombre de couples mixtes, c’est tout simplement en raison d’une plus grande diversité dans le pays. Ces couples contribuent à éliminer les préjugés à l’égard des immigrants.

 

moneytrans-blog-inmigrants-mariage-mixte

 

Éducation 

Il existe un autre stéréotype qui dit que la présence d’étudiants d’origine immigrée peut contribuer à une baisse notable du niveau scolaire d’une classe. Cependant, le facteur le plus significatif du déclin de la qualité de l’éducation d’un élève est lié à la situation économique de sa famille. Par exemple, le fait que l’étudiant possède ou non un ordinateur ou une zone d’étude. Et si les résultats des immigrants étaient inférieurs, cela n’affecterait pas le reste de la classe. Il est également important de noter que, bien que la présence d’étudiants immigrés en Espagne ne représente que 9%, la contribution socioculturelle qu’ils apportent au reste de leurs camarades de classe est incalculable. Parfois ce que nous rejetons dans un premier temps par peur de l’inconnu n’est que l’occasion de connaître d’autres cultures et de les comprendre !

 

Aides sociales

Les immigrants ne reçoivent pas plus d’aides sociales que le reste de la population en raison de leur nationalité. Les critères qui régissent la distribution des aides sociales ne tiennent compte que de la situation particulière de chaque individu. En outre, des études financées par le Ministère espagnol du Travail, des Migrations et de la Sécurité sociale affirment que les immigrants contribuent plus que ce qu’ils ne reçoivent, non seulement économiquement parlant mais également socialement, culturellement et démographiquement parlant.

 

Insécurité  

L’une des rumeurs les plus répandues est celle selon laquelle les immigrants viennent dans les pays d’accueil pour commettre des délits et que la plupart des délinquants sont étrangers. Toutefois, en Espagne, il n’y a pas de données qui établissent clairement un lien entre la délinquance et des nationalités spécifiques, bien au contraire. En réalité, des recherches récentes indiquent qu’une augmentation de l’immigration en provenance d’un pays n’est pas liée à une augmentation de la délinquance ou de l’insécurité.

 

Réfugiés  

Parfois, les réfugiés sont perçus comme un fardeau que nous n’avons pas à assumer. Cependant, il est important de se rappeler que les réfugiés viennent de pays où ils sont victimes de guerres ou de violations de leurs droits. Ils risquent leurs vies et celles de leurs enfants pour échapper à cet enfer et font usage d’un droit qui est inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Il ne faut pas non plus oublier que les réfugiés peuvent également impacter positivement l’économie du pays d’accueil puisqu’ils sont également médecins, ingénieurs ou enseignants.

 

Islamophobie

Les attentats terroristes des dernières années ont développé un imaginaire à propos de la religion musulmane et de ses fidèles qui a mené certaines personnes à associer la religion musulmane au terrorisme. Mais le fait est qu’être pratiquant d’une religion particulière ne fait pas de vous un adepte de la violence exercée en son nom. De nombreux musulmans ont exprimé leurs désaccords avec cet usage de la violence et se dissocient des factions minoritaires qui l’exercent. Toutes les communautés ont des aspects négatifs mais pas toutes les personnes qui en font partie.

 

Les différences

Les différences nous unissent plus qu’elles ne nous séparent. Parce que, tout comme vous, en fin de compte, les immigrants ne désirent qu’une vie meilleure pour eux et pour leurs proches.

 

moneytrans-blog-inmigrants-mere-fille

 

Aidez-nous à stopper les fausses rumeurs discriminatoires et à créer une société plus tolérante en partageant cet article ! #StopRumeurs

 


À Moneytrans, nous sommes une équipe de plus de 400 personnes de 50 nationalités différentes, curieuses, dévouées et ouvertes aux défis. Et surtout, nous pensons que la différence enrichit !

Avec plus de 20 ans d’expérience à donner le meilleur de nous-mêmes, nous avons la certitude que notre équipe est notre réussite ! Si vous avez du talent et de l’enthousiasme pour faire les choses en grand, Moneytrans a peut-être une place pour vous. Découvrez les avantages d’être l’un de nos agents ! 

REJOIGNEZ-NOUS ! 🤗