Le 17 février, nous avons assisté à l’événement TedX Malagueta, l’événement de l’année qui vise à diffuser des idées et qui avait pour thèmes principaux : Imagine – Implique – Inspire. Au cours de la journée, j’ai été surprise d’entendre le discours d’Orobola Akinradewo ; son histoire m’a inspiré et je souhaiter vous la partager, m’impliquer parce que c’est un exemple d’espoir pour toutes les femmes migrantes en quête d’un avenir meilleur.

 

Tout a commencé à Ondo (Nigeria) où Orobola est né ; après avoir terminé ses études de gestion et d’administration publique, elle décida d’émigrer en Europe à la recherche de nouvelles opportunités et dans l’espoir de pouvoir aider sa famille dans son pays d’origine, comme le font la plupart des migrants.

Elle arriva à Malaga il y a 17 ans avec rien d’autre que la confiance en soi et le désir de travailler pour la communauté. Elle nous dit qu’à son arrivée, la première chose qu’elle fit fut de chercher un appartement. Elle ne parlait pas espagnol et a malheureusement été victime d’une escroquerie d’une personne sans scrupules. Au lieu de chercher à se venger, elle nous dit que ce moment fut une bénédiction pour elle. Elle décida de prendre en charge son destin et d’étudier pour devenir agent immobilier.

Après avoir obtenu son diplôme d’agent immobilier, elle fonda sa propre entreprise dans le but de faciliter et de garantir un traitement équitable des immigrés dans la location et l’achat de logements. En leur évitant les mauvais moments qu’elle a traversés.

En plus d’être une entrepreneure, Orobola est une véritable activiste pour l’autonomisation et le développement des femmes en Afrique, et une bénévole dans plusieurs associations de soutien aux femmes immigrantes. Elle est fondatrice et directrice de l’association GLOBAL SUPPORT FOR AFRICA DEVELOPMENT (GLSUFAD ESPANA) à laquelle Moneytrans souhaite adhérer.

 

Global Support for Africa Development (GLSUFAD) est une organisation internationale enregistrée à but non lucratif qui vise à réduire la pauvreté, à réduire la faim et les maladies extrêmes et à promouvoir la paix et le développement en Afrique par le développement de ses infrastructures.
GLSUFAD s’efforce de permettre aux gens de se développer et de s’affranchir de l’extrême pauvreté, et s’efforce également de promouvoir la justice économique, l’égalité et le développement durable qui peuvent promouvoir le potentiel humain, l’éducation, l’autonomisation des femmes et des jeunes, l’emploi et le développement communautaire, le soutien humanitaire et la coopération internationale. Ils organisent des conférences, des ateliers, des événements, des conférences et participent à des événements communautaires et à des activités civiques.

 

Chez Moneytrans, nous croyons fermement aux aspects positifs de l’autonomisation des femmes et en particulier des femmes migrantes. Nous voulons sensibiliser tous les membres de notre communauté, hommes, femmes, collègues de travail, clients, fournisseurs, à ces aspects positifs, créer des opportunités pour les femmes migrantes et promouvoir ce message d’espoir à la communauté migrante. Sur la base de ces résultats, nous avons développé la méthodologie et les outils FORWARD pour aider les femmes migrantes dans le processus d’auto-identification, de validation et de développement des compétences. Pour mener à bien ce travail, nous avons essayé d’être aussi créatifs, ouverts et flexibles que possible.

Les femmes et les filles représentent la moitié de la population migrante mondiale. Que ces personnes se trouvent dans des zones de conflit et soient forcées de se déplacer, d’échapper à la pauvreté, de rejoindre leur famille ou de rechercher une éducation et des opportunités économiques. Les femmes et les filles sont souvent confrontées à la fois aux défis de la migration et aux formes préexistantes de vulnérabilité sexospécifique. Dans ce contexte, l’exposition à la violence, à la traite, à la maltraitance, à la discrimination, à la négligence, à l’exploitation sexuelle et aux agressions peut être exacerbée si les femmes n’ont pas accès à des activités génératrices de revenus durables par elles-mêmes dans les pays de destination.

L’autonomisation économique des femmes leur permet d’accroître leurs capacités à devenir les principaux agents de leur propre vie et de leurs propres choix. Elle peut également protéger efficacement les femmes de l’exploitation et des emplois informels, instables et faiblement rémunérés. En fin de compte, l’autonomisation économique des femmes pose les bases pour que les femmes puissent vivre dans la liberté et l’indépendance.

 

A la fin de son discours, 900 personnes se sont levées pour applaudir Orobola, la femme qui était venue en Espagne à la recherche d’un avenir meilleur et qui l’avait trouvé, qui l’avait provoqué. L’ovation d’Orobola a montré que le pouvoir de l’éducation fait bouger le monde.

Orobola emploie 20 personnes depuis plus de 20 ans. Elle ne profite pas du système comme certains le disent ; elle ne vole pas le travail des autres, ni ne le soustrait. Elle l’additionne.

Nous admirons son courage, sa patience, son intelligence, sa solidarité. C’est un exemple pour nous tous.

Aujourd’hui, nous avons voulu lui rendre hommage et nous rappeler que dans ce contexte de migration forcée et de sociétés qui construisent des murs physiques et mentaux, un changement culturel est nécessaire en faveur d’un monde plus ouvert et plus juste.

L’éducation est essentielle à cet égard, car elle nous permet d’élargir nos horizons et de surmonter la méfiance et les préjugés.

 


 

Chez Moneytrans, nous défendons un monde sans barrières qui soutient l’intégration et l’autonomisation de toutes les personnes qui en ont besoin, que ce soit par le biais de la technologie ou en personne. C’est pourquoi nous sommes à la disposition de toutes les personnes qui ont besoin de nos services pour résoudre tout problème qu’elles peuvent avoir.

Nous sommes plus qu’une simple société de transfert d’argent, découvrez notre univers et ce que nous pouvons faire pour vous.