Start It Congo : le lien entre la diaspora et Kinshasa

Table des matières

L’impact social des entrepreneurs de la diaspora congolaise, l’écosystème numérique de la RDC ou encore les pièges à éviter pour lancer son entreprise à Kinshasa sont des sujets-clé lorsque l’on souhaite créer son entreprise en République Démocratique du Congo.

 

Ainsi, afin de fédérer les initiatives, les entrepreneurs et les startups en RDC et au sein de la diaspora tout en participant à la création d’un écosystème dynamique et structuré, Jonathan Kilos a créé Start IT Congo en 2016. 

 

Fédérer et valoriser

Start IT Congo souhaite donc consolider les échanges économiques entre les entrepreneurs et influenceurs de RDC et le reste du monde, notamment la diaspora. Pour son fondateur, Jonathan Kiloso, il s’agit avant tout de faire circuler l’information et de favoriser les contacts. “Si nos entreprises et nos entrepreneurs collaborent et créent ensemble de la valeur économique et sociale en “circuits-courts”, il y a fort à parier que beaucoup de projets ou d’initiatives à fort impact pourraient changer d’échelle ou émerger”, déclare-t-il.

Ses membres travaillent également à la mise en avant de profils inspirants, de projets innovants ou d’actions à fort impact social, ils valorisons les ressources vives de la République Démocratique du Congo, tant au niveau régional qu’international.

La mission de Start IT Congo est celle d’un pionnier qui souhaite agir à travers le monde afin de le préparer pour les générations futures. C’est pourquoi ils font de l’entrepreneuriat leur priorité, ils souhaitent lui redonner tout son sens en tant que moteur de l’économie, vecteur d’autonomie et facteur d’inclusion sociale et financière.

 

Une implantation “pas aussi difficile qu’il n’y parait”

Jonathan Kiloso, le président de l’association, est né à Paris et il y a grandit, mais sa famille est originaire de RDC. En 2008, il a fondé son entreprise de marketing en France, a décidé en 2011 de dupliquer son modèle à Kinshasa.

« Je suis peut-être un grand optimiste, mais je trouve que l’environnement des affaires est loin d’être aussi défavorable que ce qu’on a tendance à penser. C’est assez libre, il y a de la place pour les initiatives, même si le climat se durcit quand le volume de vos affaires augmente », commente-t-il, avant de se réjouir des progrès accomplis par le pays ces cinq dernières années.

Mais ce qui l’a poussé à fonder Start IT Congo, c’est le manque de communication entre les différents acteurs économiques. « En France, il y a des organismes comme le MEDEF qui organisent régulièrement des événements pour permettre aux entrepreneurs de s’informer, mais aussi de se rencontrer et d’échanger. La RDC avait aussi besoin d’une structure pour fédérer les acteurs, car parfois, les informations sur le pays transitent par l’étranger avant d’arriver aux principaux intéressés », assure-t-il.

 

start-it-congo-businessman
Start It Congo

Une offre en voie de diversification

Au cours du premier semestre de 2018, Start ITCongo lancera de même son propre incubateur, ce qui va supposer l’embauche de 4 à 5 personnes. « Dans un premier temps, l’incubateur accueillera 10 start-up : quatre que nous accompagnons déjà depuis un moment et six pour lesquels un appel à projets sera lancé. », poursuit Jonathan Kiloso.

Les start-ups seront choisies en fonction de l’impact positif que le bien ou le service proposé par la société congolaise, du caractère innovant de ceux-ci et de l’envie du porteur de rencontrer rapidement son marché. Ils en attendent 20 d’ici la fin de l’année 2018.

Viendra ensuite l’extension des activités – de l’association et de la future société – vers l’autre rive du fleuve Congo. « Nous avons déjà des intervenants du Congo-Brazzaville durant nos événements, et nous comptons être actifs sur place, ce qui est bien normal, les échanges entre les deux rives du fleuve sont naturels », conclut Jonathan Kiloso.

Avant de prendre de l’ampleur, recueillant notamment le soutien de l’accélérateur Inco, d’Afric’Innov ou encore de la chambre de commerce Suisse-RD Congo, Jonathan Kiloso envisage aussi de monter, à côté du volet associatif de Start IT Congo, une société de conseil et d’événementiel, pour compléter son offre.

 


 

Moneytrans soutient les projets qui dynamisent l’économie de la RDC. Envoie de l’argent vers le Congo à tes proches et soutient des projets comme celui-ci. Envoyer ou recevoir de l’argent avec Moneytrans est tellement simple, pratique et sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires