COVID-19 et l’essor de la digitalisation

Table des matières

 

La pandémie de Covid-19 a entraîné de nombreux changements dans le monde. Elle nous a obligés à trouver de nouvelles façons de travailler, de socialiser et de vivre en général. Elle a créé une toute nouvelle approche du mode de vie.

Elle nous a montré nos forces et mis en évidence nos faiblesses. Elle a lancé de nouveaux défis à chacun, tant sur le plan personnel que professionnel. Bien que de nombreuses entreprises n’aient malheureusement pas été en mesure de traverser cette crise importante, elle a donné l’occasion à certaines d’entre elles de se relancer et même d’augmenter leurs revenus.

Depuis le début de la pandémie en 2020, de nombreux secteurs ont dû transformer numériquement leurs services. Cela les a poussés à adapter leur stratégie afin de continuer à vendre ou, dans certains cas, d’augmenter leurs ventes. Il s’agit d’une situation tellement exceptionnelle qu’il est intéressant d’analyser comment elle a commencé, comment nous nous sommes tous adaptés et quelle sera la voie à suivre à partir de maintenant.

Quels secteurs ont été les plus touchés et comment ils se sont adaptés ?

 

La digitalisation des entreprises existait déjà avant la pandémie, mais elle s’est nettement intensifiée et a même aidé les entreprises à rester à flot. Voyons quels sont les secteurs qui en ont bénéficié :

Le secteur sanitaire : L’utilisation de la RV et des données pour rendre les soins plus accessibles. Les visites chez le médecin sont devenues virtuelles. Des études affirment que d’ici 2025, les visites médicales de télésanté remplaceront la traditionnelle visite annuelle. Quant au fitness, les entreprises se sont également adaptées aux cours virtuels et au suivi en général.

L’éducation : La technologie et le contenu en ligne rendent la salle de classe facultative en offrant une technologie d’apprentissage à distance pour les cours et le contenu en ligne.

Commerce de détail : Si les gens n’ étaient pas encore convertis à l’achat en ligne, ils le sont maintenant ou du moins ils ont essayé. Les courses en ligne rejoignent la révolution de l’e-commerce.

Service clientèle : L’expérience client devient virtuelle grâce à l’intelligence artificielle conversationnelle et aux chatbots. Les entreprises continuent de fournir les meilleurs services à leur client sans être physiquement présentes.

Finance : La demande d’options sans contact accélère l’adoption du numérique. L’offre de paiements sans contact a augmenté ainsi que les banques virtuelles et l’assurance paramétrique.

Sécurité : L’augmentation de l’utilisation d’Internet et de la production de données entraîne une hausse des investissements. La cybersécurité n’a jamais été aussi importante.

Divertissement : « Le monde réel » se met en ligne avec la réalité virtuelle et les événements virtuels.

Services de restauration : La distanciation sociale propulse les plats à emporter et les livraisons vers le succès.

Les gouvernements du monde entier se sont également adaptés à la situation et ont veillé à consacrer du temps et des investissements là où ils étaient nécessaires. L’année dernière, la Commission européenne a publié sa stratégie en matière de technologies numériques, axée sur l’IA et les superordinateurs pour traquer et combattre le Covid :

« Les technologies numériques n’ont jamais été aussi importantes dans nos vies, et faire en sorte que l’Europe dispose de l’infrastructure, de la connectivité et des réglementations nécessaires pour répondre au coronavirus et pour que les gens restent actifs et en sécurité en ligne est notre mission. »

Transformation, adaptation, réinvention

 

Alors que les entreprises ont adapté et transformé l’ensemble de leur offre afin de rester efficaces, les préoccupations relatives à la cybersécurité et à la vie privée ont augmenté. À l’ère de la digitalisation, ces préoccupations sont inévitables. Il incombe à chaque entreprise de prendre des mesures en matière de compliance et de gestion des risques.

Logiquement, les recherches montrent que les postes publiés dans le secteur des technologies numériques ont augmenté de 36 % depuis juin.

LinkedIn prévoit qu’il y aura 150 millions de nouveaux emplois technologiques dans le monde au cours des cinq prochaines années, et les rôles de data scientist et d’ingénieur de données aux États-Unis augmentent de 35 % par an.

Voici les trois domaines les plus pertinents qui ont retenu l’attention des entreprises depuis le début de la pandémie :

Le télé travail

La prévalence du télétravail a fortement varié selon les secteurs et les professions. S’il était déjà très courant pour les services de TIC et les cadres de travailler à domicile, pour beaucoup, il s’agissait d’une expérience totalement nouvelle. On peut dire que les travailleurs possédant des compétences digitales sont mieux placés pour s’adapter à ce nouveau mode de travail.
Bien que cette adaptation ait constitué un véritable choc pour de nombreuses entreprises, la réalité a montré que, pour certains projets, l’efficacité était encore meilleure. Sans parler des économies réalisées du côté de l’entreprise.

La consommation de contenu digital

Les consommateurs domestiques se tournent vers les fournisseurs de contenu numérique pour répondre à leurs besoins de divertissement. 51 % des internautes dans le monde regardent davantage d’émissions sur des services de streaming en raison du coronavirus, selon les données de Statista. À lui seul, Netflix a enregistré 16 millions de nouvelles inscriptions à son service au cours des trois premiers mois de 2020.

Solution omnicanale

Avec la pandémie a suivi le confinement et les parents ont dû jongler avec les joies du télé travail tout en s’occupant de leurs enfants. Cela laissait très peu de temps pour accomplir les tâches quotidiennes habituelles telles que payer les factures, faire les courses, etc… Les entreprises ont appris leurs leçons et ont commencé à réfléchir à des solutions pour adapter leurs services en plateformes omnicanales. Fournir tous les services en un seul et unique endroit.

 

C’est ainsi que Moneytrans a développé sa super app ; fournir des services financiers aux résidents d’origine étrangère sur une plateforme unique. Faciliter leur vie en leur permettant d’économiser du temps et de l’argent et, plus important encore, en leur permettant de gérer leurs comptes de n’importe où dans le monde grâce aux dernières technologies digitales.

Si certaines entreprises reviendront à leurs modèles traditionnels une fois la crise passée, d’autres pourraient opter pour une approche hybride en reconnaissant les avantages des revenus récurrents. Quoi qu’il en soit, il sera intéressant de jeter un coup d’œil dans quelques années pour voir quelles habitudes sont restées et lesquelles ont disparu à jamais.

Certaines choses sont définitivement là pour rester : le télé travail, la digitalisation du service client, les livraisons sans contact, le passage au commerce électronique, l’utilisation de plateformes en ligne à la demande…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires